Le regard de Celeste en Italie

 

Elle était brève, quelques lignes que la prof a lu aux élèves et dont je reproduis ici la substance :
« Afin de lutter contre l’usage de la drogue, à dater d’aujourd’hui et sans prévenir, des brigades policières accompagnées de chiens feront des descentes dans les établissements scolaires »

Les élèves en sont restés bouche bée sauf une fille qui a poussé un « Ahhhhh ! » apeuré.

La prof et moi avons échangé un bref regard atterré puis elle a dit « Ce sera comme ça dans tous les lycées, on revient à l’accord du participe passé ».
Et j’ai ajouté en faisant la grimace « En France, c’est pareil !».

Plus tard en traversant la salle des profs j’ai constaté avec inquiétude mais sans surprise que l’argument ne faisait pas la une des discussions entre collègues, loin de là, personne n’en parlait !

C’est cela qui m’a le plus effrayée, cette indifférence, cette résignation, pire, ce soutien tacite de la part des enseignants.
Comme s’ils ne voyaient pas que la drogue n’est qu’un prétexte pour terroriser les adolescents, considérés comme des ennemis dangereux, en envoyant des forces policières munies de chiens, dans des lieux qui leur appartiennent, des lieux dédiés au savoir.

Une société qui a peur de ses propres enfants n’a pas de futur !

Commentaires (1)

1. sylvie 08/03/2009

Le berger allemand, chien policier est le symbole de la répression, le pouvoir sait qu'il faut impressionner au plus tôt.
Alors, sous couvert de la prévention il marque au fer rouge nos jeunes.
Celeste a raison, en France aussi le pouvoir instaure la peur afin d'instaurer un sentiment d'inquiétude.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×