Honte à nous Honte à eux

Tu as raison Bribri de me faire part des derniers cris de colère de Thierry Lenain.

Je le fais donc partager à nos plouffeurs.

 

Mon fils, Wahid, a passé ses deux premières années de maternelle à l'école du Jardin de Ville de Grenoble, là où le 29 novembre dernier deux policiers en civil sont entrés, encadrant un père, pour embarquer ses enfants et les mettre dans un avion.

C'est quoi, ce pays où la police pénètre dans les écoles maternelles ?
C'est quoi, ce pays où des collégiennes et des collégiens sont fouillés au corps après qu'un chien ait été lâché dans leur salle de classe ?
C'est quoi, ce pays où un journaliste accusé de diffamation est mis deux fois à nu pour une inspection corporelle ?

C'est notre pays.
Honte à nous.

Un é_cri_vain écrit. Vainement. Ci-joint une scène extraite d'une pièce de théâtre que je suis en train d'écrire vainement. Pour dire la parole qu'un enfant m'a dite. Que je transmets vainement au nom des enfants embarqués à l'Ecole du Jardin de Ville de Grenoble.

Pendant que nous Montreuil.
Pendant que nous théâtre.
Pendant que nous Noël.
Nous France.

Honte à nous.

C'est dans la rue que nous devrions être.
Au moins au nom de nos enfants.

parcequejesuisnee-1.pdf

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site